Quelques idées de base pour les apprentis disc-jockeys

Dès votre enfance, vous avez touché à tout : au synthé, au trombone, à la trompette… Et puis, vous avez eu l’âge de sortir, et vous avez fait connaissance avec le microcosme vibrant de la musique électronique. Dès lors, vous n’avez plus eu qu’un rêve : prendre la place du disc-jockey derrière les platines… Et, à l’heure où vos copains se posent des questions sur leur vie à venir, présentent des demandes pour des classes prépa ou s’entêtent à se présenter à des concours d’entrée, vous avez une obsession en tête : devenir le futur David Guetta.

A vos yeux, effectivement, nul impératif d’études ni de grandes écoles, même si vous pourriez vous arranger pour suivre un cursus universitaire concernant la zizique. En effet, dans la peau d’un disc-jockey, vous devrez posséder une bonne préparation musicale, afin de composer les mixes les plus incroyables ! Mais ce qui compte en qui vous concerne, surtout, à compter de maintenant, c’est l’entraînement. Vous le savez, on ne s’improvise pas disc-jockey. Pour parvenir à vous faire connaître, vous allez avoir besoin de beaucoup d’entraînement et d’une forte persévérance.

Pour commencer, équipez-vous. Vous dénicherez facilement une table de mixage sur le net. Orientez-vous sur un équipement en bon état, car mixer avec une sonorisation défaillante, entre autres, équivaudrait à apprendre à jouer du piano sur un support désaccordé !

Dans l’objectif de vous faire connaître au public, portez-vous volontaire pour faire office de DJ dans des moments entre amis ; c’est un excellent moyen de vous entraîner. Puis, quand vous êtes certain d’être mûr, frappez aux portes des boîtes de nuit de votre cité. Une fois que vous aurez décroché un engagement, les autres ne devraient pas tarder !

Les commentaires sont fermés